Information sur l'emploi, la formation et les métiers en Basse-Normandie


Suivez Informétiers
 

 
Accueil
 
Auxiliaire de vie sociale
En quoi consiste ce métier ? VERSION IMPRIMABLE

L'auxiliaire de vie sociale a un rôle de soutien et d'accompagnement social. Il exerce au domicile des personnes fragiles, dépendantes ou en difficultés sociales. Il intervient auprès de types de publics très variés : familles, enfants, personnes âgées, personnes malades ou personnes handicapées.
Il épaule et assiste les personnes en leur apportant une aide professionnelle dans l'accomplissement des tâches et activités de la vie quotidienne y compris les loisirs : le lever, le coucher, la toilette, les soins d'hygiène et de prévention (à l'exclusion des soins infirmiers), l'aide à l'appareillage, la préparation et la prise des repas, les travaux ménagers courants, les démarches, les sorties, les courses...
Par son action, il rend possible leur maintien à domicile, contribue à la préservation, la restauration et la stimulation de leur autonomie, favorise leur insertion sociale et ainsi concourt à la lutte contre l'exclusion.
L'auxiliaire de vie sociale établit avec la personne aidée et son entourage une relation de confiance et de dialogue. Il assure, en liaison avec les autres professionnels intervenant au domicile, une prestation individualisée en prenant en compte l'ensemble des besoins de la personne aidée dans le respect de ses choix de vie.

Dans quelles conditions ? Quels employeurs ?

L'auxiliaire de vie sociale travaille le plus souvent au domicile d'une ou plusieurs personnes. Ses employeurs sont les associations indépendantes ou en réseau (comme celui de l’aide à domicile en milieu rural (ADMR)), la fonction publique territoriale et notamment les centres communaux d’action sociale (CCAS), les caisses d’allocations familiales, les particuliers qui utilisent le chèque emploi service universel (Cesu) pour payer la prestation. Dans la fonction publique territoriale, le métier correspond à l’emploi de catégorie C intitulé « agent social territorial ».

Attention, les emplois sont souvent compris entre le mi-temps et le temps complet. Les horaires sont variables dans la journée et l'auxiliaire de vie sociale peut être amené à travailler la nuit, les week-ends et/ou les jours fériés.

L'intérêt pour les problèmes humains et sociaux rencontrés par les familles ou les personnes confrontées au handicap, au vieillissement ou aux difficultés sociales, mais aussi le goût pour les tâches de la vie quotidienne, permettront d'apprécier ce métier. Ce dernier requiert par ailleurs beaucoup de tact et de discrétion, la capacité à travailler en équipe, de la résistance aussi bien physique que morale, ainsi qu’un bon équilibre psychologique pour être efficace et garder le recul nécessaire.

Comment y accéder?

Le diplôme d'Etat d'auxiliaire de vie sociale (DEAVS) ainsi que la mention complémentaire Aide à domicile sont les diplômes les plus adaptés pour accéder à ce métier. Ces diplômes sont de niveau V (niveau CAP).
Le DEAVS sanctionne une formation qui comprend 500 heures d’enseignements théoriques répartis en six domaines de formation et 560 heures (16 semaines) de stage pratique. Les titulaires de certains diplômes, certificats et titres relevant du champ de l’aide à la personne bénéficient de dispenses et d’allègements de formation. Les professionnels de l’aide à domicile qui ne possèdent pas de qualification sont encouragés à en obtenir une par la voie de la validation des acquis de l’expérience (VAE).


Ce métier est accessible aux femmes et aux hommes

source : Groupe de travail Prisme Basse-Normandie (d'après fiche du site www.social-sante.gouv.fr)

logo errefom© Informations légales - Adresses utiles - Réalisation - Plan du site - contact   RSS logo FSE logo préfecture de basse-normandie logo conseil Régional Basse-Normandie